Le syndicat CFDT - EMS
Pour nous joindre

C.F.D.T.
Communaux de Strasbourg

Immeuble de la Bourse bureau 101
Adresse postale
1, Parc de l'Etoile 67076 Strasbourg Cedex
Téléphone :
Interne :  poste 81225  
Externe : 03 88 34 30 91
Email :
syndicat.cfdt@strasbourg.eu

 

Nouvelles

Pouvoir d'achat - par C.F.D.T. CUS

CFDT – CFTC – FAFPT – FO – UNSA

Communauté Urbaine de STRASBOURG


Régime indemnitaire et chèques-vacances

 

Le 17 avril 2012, les syndicats CFDT-CFTC-CGT-FAFPT-FO-SUD-UNSA avaient déposé un préavis de grève pour «exiger l’ouverture de négociations réelles sur le pouvoir d’achat».

Dans le cadre de ce préavis, les organisations syndicales ont été reçues le 24 avril par le Directeur des Ressources Humaines.

Lors de cette rencontre, celui-ci a rappelé les engagements du Vice-Président Robert HERRMANN concernant notamment la clause de revoyure du régime indemnitaire.

Il nous a été précisé par mail : «la démarche proposée n’a pas pour objet de gagner du temps mais de prendre en compte les incertitudes liées au contexte électoral actuel et des choix politiques qui en découleront».

Nos organisations syndicales ont pris bonne note que ce point serait évoqué lors de la rencontre du 24 mai 2012 en présence du Maire et du Président.

La question des chèques-vacances a été reprécisée.

L’étude demandée par le Vice-Président (mais pas par nos organisations syndicales) est lancée. Elle vise à reconsidérer le dispositif en trouvant une modalité d’attribution des chèques plus juste «sans pour autant remettre en cause les droits actuels».

Dont acte. Il n’y aura pas de perdants. Mais, il doit également y avoir des gagnants ! L’enveloppe budgétaire prévue pour les chèques-vacances doit donc être augmentée.

Lors d’une interruption de séance, nos organisations syndicales ont estimé qu’il y avait une ouverture suffisante pour lever le préavis de grève.

D’autant plus que les revendications communes portent sur des mesures ne prenant effet qu’en 2013. Il y a donc le temps pour négocier.

L’unité syndicale n'a pas pu être maintenue. La CGT et SUD ont préféré persévérer dans leur action, qui, bien évidemment, n’aura qu’un seul résultat : faire perdre inutilement de l’argent aux collègues grévistes.

L'intersyndicale CFDT-CFTC-FAFPT-FO-UNSA prend l’engagement de vous informer de l'évolution des discussions sur le dossier du pouvoir d’achat

La CFDT mobilisée le 29 février - par C.F.D.T. CUS

29022012.jpg
La CFDT exige, avec la CES, que les chefs d’État de l’Union européenne fassent de l’emploi et d’un nouveau mode de développement leurs priorités, mais elle refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux.

A l’issue de son Conseil national, la CFDT confirme son implication dans l’appel lancé par la Confédération européenne des syndicats (CES), le 29 février en faveur « d'une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale ».

Comme l’explique Marcel Grignard, le secrétaire général adjoint de la CFDT, « la Confédération, avec l’ensemble des organisations syndicales européennes, les chefs d’État de l’Union fassent de l’emploi et d’un nouveau mode de développement la priorité des politiques à conduire ». Mais la CFDT « refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux ». C’est pourquoi, « elle n’appelle pas, au niveau national, à des arrêts de travail », préférant mener des initiatives dans régions en s’adressant massivement aux salariés sur les problématiques européennes.

Une délégation de la CFDT participera à la manifestation organisée à Bruxelles par la CES.


Le syndicat C.F.D.T. de la Communauté Urbaine de Strasbourg a déposé un préavis de grève pour le 29 février 2012


Election 2012 - par C.F.D.T. CUS


Indépendante de tous les partis, la CFDT ne donne pas de consigne de vote en vue de la présidentielle. Ce choix de l’autonomie face au pouvoir politique ne l’empêche pas de participer au débat public afin d’imposer ses idées et d’éclairer le choix des électeurs.




Télécharger L'adresse de la CFDT aux candidats à la présidentielle




C.T.P. du 16 novembre 2011 - DEPE - par C.F.D.T. CUS



A l'occasion de la présentation du projet de la Direction de l'Education et de la Petite Enfance (DEPE) les représentants du personnel CFDT et SPT 67 ont décidé d’un commun accord de quitter le CTP du 11 novembre 2011 afin d’exprimer leur désaccord quant à leur projet de réorganisation.

DÉCLARATION PRÉALABLE DES REPRESENTANTS CFDT au CTP du 11 novembre 2011

Monsieur le Président, Mesdames, et Messieurs,

Par cette déclaration, la CFDT vous expose les raisons pour lesquelles le projet de la Direction de l'Education et de la Petite Enfance ne peut être accepté  par notre organisation syndicale.

Suite à toutes nos actions menées avec les agents, les différents responsables de structures, les parents et les professionnels de l’éducation nationale, cette réorganisation proposée n’est en rien une amélioration, bien au contraire, on rajoute des couches sur un mille feuilles déjà existant.

Ce projet n’amène rien en amélioration du service public dans les écoles de Strasbourg, pas une fois il n'est question d’amélioration des conditions de travail.

Dans ce projet, il n’est plus  question des spécificités des quartiers sensibles pour calculer le nombre d’agents par écoles.

Par contre, la seule chose que vous nous avez proposée, c’est la privatisation du nettoyage des cinq  écoles maternelles, ce que la CFDT ne peut accepter.

La CFDT vous demande où est le plus pour le bien être de l’enfant ?

La CFDT vous demande où est l’amélioration pour de meilleures conditions d’encadrement des enfants ?

La CFDT vous demande où est l’amélioration pour un service public de qualité ?

Vous nous dites que vous avez respecté vos engagements, or il n’en est rien, vous avez tout simplement changé les critères existants.

Aucune des propositions faites par la CFDT et les autres organisations syndicales n’a été retenue.

Dans ces conditions, la CFDT ne peut cautionner un projet pour lequel il n’y a pas eu de concertation  mais uniquement de l’information.

Enfin, la CFDT vous a remis des pétitions signées par des agents, des professionnels et des parents d’élèves qui, comme nous, ne veulent pas de ce projet, vous comprendrez donc que la CFDT refuse de siéger sur ce point de l’ordre du jour.


Lire l'article des DNA du 10 novembre 2011 pdf.gif


 
 

Pétition de la Mutualité - par C.F.D.T. CUS

Pétition de la Mutualité


La CFDT s’est exprimée au côté de la Mutualité pour dénoncer la taxation de 7% des contrats responsables qui va avoir des conséquences sur :

•    L’augmentation des cotisations des mutuelles dans un contexte déjà difficile pour le pouvoir d’achat,
•    Une baisse de la protection ou des difficultés sur les négociations salariales car les entreprises vont inclure les augmentations des mutuelles dans l’évolution de la masse salariale;
•    L’accès aux soins pour les plus fragiles.

François CHEREQUE a cosigné une tribune dans Le Monde, du 1er septembre 2011, sur ce sujet avec Etienne CANIARD, président de la FNMF.

Malgré toutes les expressions, le Gouvernement poursuit son bras de fer contre la Mutualité.

Véronique DESCACQ, secrétaire nationale a signé cette pétition au nom de la CFDT.

La CFDT appelle tous ses adhérents à signer cette pétition dont vous trouverez le texte ci-joint et le lien ci-dessous.

Pour signer : http://www.mutualite.fr/petition

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

^ Haut ^